snics@wanadoo.fr


         ACTUALITES


Parcours 0-6ans: Une belle mascarade !

Le SNICS-FSU a assisté, lundi 17 septembre, au séminaire "parcours 0-6 ans" organisé conjointement par deux ministères ; celui de l’Éducation nationale et celui des Solidarités et de la Santé.

Alors que le ministre de l'EN nous assure qu'il ne reviendrait pas sur l'arrêté fixant la périodicité et le contenu des bilans de santé et sur les textes réglementaires de 2015, le discours des 2 ministres relatif au parcours santé-accueil-éducation de 0 à 6 ans est pour le moins ambigu.

Ce que les infirmier.ère.s et le SNICS ont rejeté en masse en 2013, chassé par la porte, revient par la fenêtre !

Au lieu de regarder les besoins des élèves et les axes d'amélioration, les discussions ont tourné en boucle autour des difficultés des médecins de l’Éducation nationale. Trois solutions pour répondre à leurs besoins ; une amélioration de leur rémunération et conditions de travail, plus de médecins et surtout, avoir des infirmier.ère.s à leur service.

Les médecins de l’Éducation nationale affirment qu'ils sont dans l'incapacité de réaliser l'intégralité de la visite médicale obligatoire de la sixième année, fixée par la loi, en prétextant un manque de médecins scolaires et en avançant le concept de l'universalisme proportionné. La ficelle est un peu grosse!

Rappelons qu’il faut moins de 300 équivalent temps pleins de médecins pour réaliser 100% des bilans de santé de la 6ème année et que l’on compte plus d’un millier de médecins de l’Éducation nationale, 7800 pédiatres et plus de 100 000 généralistes. Généralistes qui n’attendent que la codification de cet acte pour le réaliser.

Ce séminaire n'a que l'apparence de la démocratie car il occulte les vrais débats et vise à contourner l'avis des infirmier.ère.s et des organisations syndicales. Aucune évaluation de l'activité de la médecine scolaire n'a été proposée pendant cette journée.

Ce séminaire était une mascarade qui a permis au lobby médical de revenir sur les arbitrages de 2015 au nom de la pénurie médicale et du manque d'attractivité. Ils plébiscitent une offre territoriale de santé avec l'ARS en coordinateur et demandent la création de « maisons de l’éducation » pour rassembler en un seul lieu tous les acteurs réunis autour de l’enfant.

Nous ne sommes pas dupes, nous voyons revenir l'ancien service de santé scolaire qui avait été dissout car obsolète et inefficace pour les besoins en santé des élèves.

Le SNICS mettra tout en œuvre pour défendre la profession et les besoins en santé de tous les élèves.

Le conseil national du SNICS, réuni à Paris du 25 au 27 septembre, a mandaté notre bureau national pour réagir fortement face à l’immobilisme de notre Ministre. Différentes actions sont prévues et nous n’écarterons pas, si nécessaire, une mobilisation sous forme de manifestation nationale.

Nous avons d’ores et déjà initié une intersyndicale à ce sujet avec le SNiES, nous devrions réussir à unir nos forces sur ce sujet. Le SNiES nous a suivi pour l’envoi des deux courriers ci dessous.


Parcours 0-6ans: Une belle mascarade !

Le SNICS-FSU a assisté, lundi 17 septembre, au séminaire "parcours 0-6 ans"

ONI parution du décret d’inscription automatique

Le mot d’ordre du SNICS: IL est urgent de ne rien faire !!!

L’union fait la force.

Le renouvellement de vos représentant.es du 29 novembre au 6 décembre est un enjeu collectif.

Service Sanitaire quel impact pour notre profession

Les pivots de la santé à l’école devraient être incontournables !

Contact

Vos Responsables Académiques

Le Bureau National

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Coordonnées

SNICS
46 avenue d'Ivry
75013 PARIS

Téléphone : 01 42 22 44 52
http://www.snics.org
snics@wanadoo.fr