Je suis infirmier-ère à l’Éducation nationale. Mais pourquoi me syndiquer ?

  • Au plan personnel :

De nombreux.ses collègues se retrouvent professionnellement isolé-es et souvent déstabilisé-es. Le SNICS peut les aider. La section académique du SNICS diffuse toutes les informations nécessaires sur les droits et les obligations, organise des rencontres pour favoriser les échanges professionnels, informe sur les missions des autres membres de l'équipe pluriprofessionnelle.Vos élu-es SNICS prennent les dispositions nécessaires à la défense des difficultés que vous pouvez rencontrer, vous représentent et veillent à la préservation de vos droits dans toutes les instances administratives académiques qui traitent de votre carrière et de son évolution, la gestion des infirmières étant académique.
  • Au plan de la représentation professionnelle :

Celle-ci passe par les partenaires sociaux que sont les syndicats, et c'est en fonction de leur représentativité qu'ils sont associés ou pas aux décisions qui concernent la profession. La place de leader incontesté du SNICS, avec une représentativité de 55%, l'autorise à traiter directement avec les rectorats et le Ministère, à faire des propositions et à les soutenir si nécessaire. Les actions entreprises permettent au SNICS-FSU d'occuper une place de plus en plus valorisée dans le système éducatif mais aussi dans la société.
  • Au plan de l'engagement personnel et professionnel :

C'est en contribuant à la vie du syndicat et par vos cotisations que vous rendez possible tout le travail réalisé pour gagner. Ce travail a un coût et, malgré tous les efforts consentis par notre syndicat pour donner la priorité à la communication et à l'action, pour porter et défendre la parole infirmière, nous sommes tributaires de nos moyens financiers. Seules les cotisations des syndiqué-es abondent la trésorerie du syndicat : c'est pourquoi se syndiquer est un engagement commun qui va au-delà de la cotisation versée puisque c'est en fonction de nos échanges, de vos suggestions et de votre détermination à faire aboutir nos dossiers que nous pouvons avancer.

Le SNICS est un syndicat qui a su lier la défense des droits individuels et collectifs des infirmier-ères de l'EN et la promotion de la profession. C'est une des raisons qui explique la confiance croissante que lui attribuent les infirmier-ères au moment des élections professionnelles. Cette confiance renouvelée est aussi due aux résultats obtenus depuis sa création (la circulaire des missions, la RTT, un nouveau statut en 2003, la création de 1500 postes d'infirmières sur 5 ans…).

Mais le SNICS n'est pas une « entité impersonnelle » à laquelle on a recours seulement en cas de besoin. C'est une organisation collective composées d'infirmier-ères qui s'engagent tous les jours pour faire entendre les préoccupations individuelles et collectives de la profession.

Le SNICS se nourrit de l'intervention collective : dans les manifestations, les colloques, les réunions, mais d'abord de l'action individuelle de se syndiquer, action sans laquelle le syndicat ne pourrait exister. Rappelons-nous aussi que c’est grâce à l'action syndicale que les échelons sont gravis plus rapidement, que le passage au second grade est accéléré et que l'ancienneté de toute l'activité infirmière antérieure pour les nouveaux entrants est prise en compte depuis 2003.Toutes ces avancées représentent de l'argent en plus tous les mois sur le bulletin de salaire !

Évidemment, il y a encore des batailles à mener pour améliorer le service rendu aux élèves et aux étudiants et pour faire reconnaître les infirmier-ères à leur niveau de responsabilité par la catégorie A, améliorer les conditions de travail en particulier en internat et défendre notre métier à l'EN… Raison de plus pour ne pas compter sur les autres et agir chacun-e à sa place en se syndiquant pour donner plus de force à nos actions.

Aujourd'hui, plus que jamais, chaque infirmier-ère a besoin de l'action collective pour défendre son avenir professionnel.

Si vous souhaitez vous (re-)syndiquer, téléchargez la fiche de syndicalisation en cliquant ci-contre

Bulletin d'adhésion SNICS-FSU 2018-2019

  • Le paiement de la cotisation peut s'échelonner en plusieurs prélèvements.

  • 66% de la cotisation syndicale est déductible de l'imposition


Imprimer   E-mail